Objectif 15 : Maîtrise d'œuvre de l'habitat passif

cheque-eco-energie

maison_pasive

Objectif 15
Seine Ecopolis
45 avenue Robert Hooke
76800 Saint-Étienne-du-Rouvray
Tél. 07 83 95 39 69
  • Construction Rénovation
  • Performance énergétique
  • Tous corps d'état

Un exemple de maison passive

djdjdje

Quentin Delescluse, co-fondateur d’Objectif 15 vit dans une maison passive depuis 2010. Son retour d’expérience est intéressant.

Un confort accru

Ce n’était pas le but premier de Quentin Delescluse et de son épouse. Ils visaient le confort standard d’un pavillon classique.

Aux termes de plusieurs années de vie dans cette maison, le constat est sans appel : une maison passive offre plus de confort qu’un pavillon standard. Quelles en sont les raisons ?

  • Une température plus homogène dans la maison : il n’y a pas de pièce froide ou chaude. Pas de couloir ou de WC froid à cause d’un radiateur qui manque. Pas de pièce à 12°C parce qu’on n’a pas mis en route le radiateur…

  • Une température plus homogène au sein d’une même pièce. Vous connaissez, le repas de Noël avec celui qui est près de la cheminée qui est en T-shirt, pendant qu’à l’autre bout de la table, la personne située près de la fenêtre est frigorifiée dans une doudoune. Dans la maison passive, il n’y a pas de radiateurs, donc pas de point chaud. Les fenêtres et les murs étant très isolés et bien étanches, il n’y a pas de zone froide.

  • Pas de pièces humides et de moisissures sous les fenêtres. Dans la maison passive, la VMC double flux assure une excellente régulation de l’humidité et les parois bien isolées limitent très fortement la condensation.

Ces éléments viennent s’ajouter en plus du confort habituel de lumière et de température.

Les économies d’énergie sont au rendez-vous

comtpeur215 kWh/an/m² sur le papier (enfin sur le logiciel de calcul), c’est bien, mais à l’usage ?

Quentin Delescluse et son épouse ont instrumenté leur maison passive afin de pouvoir suivre les consommations. Les résultats sont tout à fait conformes aux calculs thermiques.

Ainsi, toutes énergies et tous usages confondus, la consommation annuelle d’énergie de la famille est de 3000 à 3500 kWh environ pour une maison de 170 m².

En termes de chauffage, la consommation a toujours été inférieure à 1500 kWh. Par comparaison, si le chauffage était au fioul, cela représenterait environ 150 L/an.

 

 

Par rapport à la norme RT 2005 en vigueur à l’époque de la construction cela représente une économie de 11 000 kWh/an soit 1600 € TTC d’électricité (à 14,5 cts/kWh)

Vous pouvez suivre tous les résultats chiffrés de la consommation de la maison de Quentin Delescluse sur son blog.

Procédés constructifs

La Maison de Quentin Delescluse et sa famille, bien qu’ayant l’aspect extérieur d’un pavillon traditionnel, est une maison à ossature bois. Afin d’optimiser les économies d’énergie, le choix d’une conception bioclimatique a été fait : orientation sur les points cardinaux, pièces à vivre et grandes ouvertures au sud, pièces tampons (entrée, WC, buanderie…) au nord avec un minimum de fenêtres, compacité de la forme, un balcon et un débord de toit masquent les rayons du soleil en été pour éviter les risques de surchauffe.

IMG_20151008_085702573_HDR-1024x411

L’isolation est réalisée en Ouate de cellulose dans les murs et le toit et en polystyrène dans la dalle du rez de chaussée. Les huisseries extérieures sont en triple vitrage avec un cadre bois/alu.

La ventilation est assurée par une VMC double flux thermodynamique. Cette dernière possède une pompe à chaleur intégrée qui permet l’appoint de chauffage de l’air et le chauffage de l’eau.

En plus de ces éléments, la maison est équipée d’un chauffe-eau solaire et d’une récupération des eaux de pluie.

Vous pouvez retrouver plus de détails sur le blog de Quentin Delescluse