Objectif 15 : Maîtrise d'œuvre de l'habitat passif

cheque-eco-energie

maison_pasive

Objectif 15
Seine Ecopolis
45 avenue Robert Hooke
76800 Saint-Étienne-du-Rouvray
Tél. 07 83 95 39 69
  • Construction Rénovation
  • Performance énergétique
  • Tous corps d'état

Le changement climatique, c’est grave ?

Changement_climatique2

« Faites des économies d’énergie » !

La phrase est maintenant ressassée sans arrêt: les journaux, les politiciens, la radio… Et ici Objectif 15 vous propose des maisons passives. Finalement, les économies d’énergie, c’est un nouveau business ? Ou bien c’est essentiel pour notre avenir…

La crise énergétique n’aura pas lieu

Nombres de communicants ont réussi à convaincre les citoyens du monde occidental avec un argument choc : « on n’a bientôt plus de pétrole, vous ne pourrez plus faire rouler votre voiture. »

Vous avez été convaincu par ce discours ? Oubliez-le. La crise de la pénurie d’énergie n’aura pas lieu ! En effet, s’il y a bien un risque de pénurie sur le pétrole et le gaz, il reste une énergie très abondante et pas chère sur terre : le charbon.

Bref, n’ayez pas peur, nous avons de l’énergie pour encore plusieurs décennies. D’ailleurs, le charbon a commencé à reprendre sa place d’énergie majeure depuis le début des années 2000. Il permet de faire de l’électricité, du chauffage, du carburant pour les voitures ou les avions…

Mais alors pourquoi faire des économies d’énergie ?

 

Le climat ! La vraie raison des économies d’énergie

Le charbon est abondant et bon marché, mais il pollue considérablement et émet beaucoup de CO2. Remplacer le pétrole et le gaz par du charbon revient donc à accentuer le changement climatique en cours.

 

Le changement climatique… Ce n’est pas si grave ?

Ici, en Normandie, pourquoi ne pas profiter du réchauffement climatique. Actuellement, il fait frais et humide, alors un peu de chaleur et des palmiers nous feraient du bien !

Encore mieux, la Russie et le Canada vont faire de gros profits en mettant en culture des terres immenses dans le grand Nord.

Oui, mais…

Les Déserts vont grandir

Le Sahara notamment. Que va-t-il se passer quand il arrivera jusqu’à la Méditerranée ? Les baisses des rendements agricoles, le manque d’accès à l’eau va déplacer des populations et appauvrir les pays du Sahara. Cela va créer, des tensions, des guerres, des dictatures, des révolutions. La conséquence, les populations seront poussées à quitter l’Afrique pour rejoindre l’Europe.

Mais ce n’est pas de la science fonction ! C’est malheureusement déjà le quotidien de la Méditerranée en 2015.

Les migrations massives de population conséquente au réchauffement climatique est un élément de tension géopolitique extrêmement préoccupant.

En s’appuyant sur des données du Groupement d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), l’étude affirme qu’entre 1,1 et 3,2 milliards de personnes d’ici 2080 manqueront d’eau, et entre 200 et 600 millions souffriront de la faim.

En France, nous avons la chance de pouvoir profiter d’un littoral, de montagnes et de terroirs exceptionnels

Les montagnes sans neige, les côtes dévastées par la hausse des Océans, attireront-elles toujours les touristes ?

Prenons l’exemple du vignoble. Qu’arrivera-t-il à Bordeaux quand le climat sera celui de Séville ? Croyez-vous que le monde continuera à acheter des vins s’ils deviennent des piquettes à 18?
Conclusion : le changement climatique, c’est très grave !

Comment lutter contre le changement climatique

Il y a beaucoup de solutions pour lutter contre le changement climatique. Il suffit d’émettre moins de CO2 !

1er choix : retour au moyen âge

A l’époque, pas de rejets de CO2 dans l’atmosphère et utilisation exclusive d’énergie renouvelable (avec une consommation très faible). Il faudra accepter de perdre notre niveau de vie. Car, sans énergie, on ne se déplace pas, on ne se soigne pas, on cultive les champs à la main, on n’a pas de loisirs et on meurt avant 40 ans !

2ème choix : construire 9000 réacteurs nucléaires

Les centrales nucléaires et les énergies renouvelables, n’émettent pas de CO2, il convient donc de passer au tout électrique avec essentiellement des centrales nucléaires. Attention, en France, les voitures ne sont pas nucléaires par exemple. Il faudra donc remplacer l’électricité, la chaleur et la mobilité par des centrales nucléaires.

Pourquoi des centrales nucléaires ? Parce que physiquement, il est impossible de couvrir nos besoins actuels avec l’usage unique d’énergie renouvelable. Même en faisant un effort considérable dans ce domaine.

Première difficulté, si nous construisons des Centrales de types EPR, ils n’y aura que quelques années d’uranium pour les alimenter. Il faut donc passer à la génération 4… Qui n’est pas au point.

Second problème : le risque. Avec 400 réacteurs aujourd’hui, il y a eu 2 accidents majeurs (Fukushima et Tchernobyl) en 60 ans. En multipliant les réacteurs par 20, et en divisant les risques par 2 (en admettant toutefois que des centrales nucléaires soient installées dans certains pays peu scrupuleux de la sécurité..), on aura alors sur la terre un accident majeur tous les… 3 ans !

Est-on prêt à accepter cela ?

Dernier choix : faire judicieusement des économies d’énergies

En réalisant des économies d’énergies de manière judicieuse, il est possible de couvrir nos besoins par des énergies renouvelables.

Mauvaise nouvelle, pour la mobilité (Transport), on n’a pas encore de solutions miracles.

Bonne nouvelle, dans le Bâtiment, les technologies sont aujourd’hui disponibles pour réaliser de substantielles économies d’énergie et même de couvrir nos besoins localement avec des énergies renouvelables.